Les tourbières sont des écosystèmes d'un autre monde, d'un autre âge. Ces eaux stagnantes dans lesquelles la décomposition des végétaux se fait très mal du fait de la température, du manque d'oxygène et très souvent de la forte acidité, abritent quelques espèces animales typiques. Elles présentent le plus souvent une distribution boréo-alpine comme leur milieu de vie. Les tourbières couvrent en effet de très vastes surfaces aux hautes latitudes (dans la toundra) et se forment à nos latitudes, à la suite du comblement de lacs de différentes origines (retrait glaciaire ou volcanique) ou simplement par accumulation d'eau dans des cuvettes. Les Leucorrhines constituent un genre de libellules inféodées aux eaux stagnantes que l'on retrouve fréquemment dans les tourbières. Comme leur nom l'indique (leuco signifie blanc et rhinia le nez), elles ont la face blanchâtre qui contraste bien avec le reste du corps sombre. Cette livrée sombre est parsemée de taches rouge vif chez les mâles. La Leucorrhine douteuse (Leucorrhinia dubia) est l'espèce la plus fréquente en France bien qu'elle puisse tout de même être considérée comme rare. Les mâles patrouillent sans cesse non loin des sites de ponte, les femelles étant plus difficiles à observer. Les tourbières sont des écosystèmes dynamiques par nature, elles finissent en effet par être colonisées par des arbres et se ferment en quelques milliers d'années. Le réchauffement climatique qui entraîne le retrait de nombreux glaciers alpins pourrait dans un premier temps favoriser la formation de tourbières mais les tourbières actuelles peuvent également s'assécher. Les espèces boréo-alpines comme les Leucorrhines devraient voir leur leur répartition se réduire dans les années à venir...et quel dommage !

Leucorrhinia_dubia_280615_2_GF

Leucorrhine douteuse (Leucorrhinia dubia) mâle perché aux abords d'une petite tourbière. (Massif de Belledonne, Isère, juin 2015, EOS 50 D + 100 mm macro)

Leucorrhinia_dubia_280615_3_GF

Leucorrhine douteuse (Leucorrhinia dubia) mâle perché aux abords d'une petite tourbière. (Massif de Belledonne, Isère, juin 2015, EOS 50 D + 100 mm macro)

Leucorrhinia_dubia_280615_5_GF

Leucorrhine douteuse (Leucorrhinia dubia) mâle perché aux abords d'une petite tourbière. (Massif de Belledonne, Isère, juin 2015, EOS 50 D + 100 mm macro)

Leucorrhinia_dubia_280615_GF

Leucorrhine douteuse (Leucorrhinia dubia) mâle perché aux abords d'une petite tourbière. (Massif de Belledonne, Isère, juin 2015, EOS 50 D + 100 mm macro)

Leucorrhinia_dubia_280615_4_GF

Leucorrhine douteuse (Leucorrhinia dubia) mâle perché aux abords d'une petite tourbière. Notez la face blanchâtre bien visible ici. (Massif de Belledonne, Isère, juin 2015, EOS 50 D + 100 mm macro)