27 avril 2014

1000 regards sortis de l'hiver

Voici les premières demoiselles de 2014 ! J'ai un doute sur l'identification aussi suis-je preneur d'une correction de la part des spécialistes ;-), mais je pense qu'il s'agit d'Agrions portecoupe (Enallagma cyathigerum) femelles. Chaque oeil de libellule est composé de quelques centaines d'ommatidies, ces organes visuels élémentaires formant chacun une minuscule facette de ces gros yeux composés qui fixent l'objectif. Chacun de ces yeux est un regard sur une toute petite partie du monde, et ces centaines de petits pixels mis côte à... [Lire la suite]

16 décembre 2013

Le sirop, avec ou sans paille ?

Voici un petit insecte que j'ai déjà eu l'occasion de présenter il y a maintenant plus d'un an. Le Grand Bombyle (Bombylius major) étonne par sa ressemblance avec un petit bourdon tant il est velu et par sa trompe très longue contrairement à celle des mouches qui nous agacent dans nos cuisines. Le Grand Bombyle, grand amateur de sirop prélevé au coeur des nectaires floraux (souvent des fleurs bleues d'ailleurs) s'est en effet vu offrir une véritable paille par la nature. Il s'en sert en volant sur place devant la corolle des fleurs... [Lire la suite]
23 novembre 2013

Qu'ils sont lourds ces mecs !

Un nouveau clin d'oeil aux amoureux(ses) des libellules avec cette Ischnure élégante (Ischnura elegans) photogrpahiée au printemps dernier. L'agrion élégant est sans doute la demoiselle la plus abondante en France. On l'identifie facilement grâce à son ptérostigma (la cellule colorée présente sur chaque aile) bicolore et son abdomen noir terminé par un bel anneau bleu (au moins chez les mâles). Les scientifiques se servent de cet insecte comme un modèle d'étude de la sélection du partenaire sexuel et des conflits entre sexes à... [Lire la suite]
11 novembre 2013

La biodiversité, les gènes et l'histoire...de la libellule

Avant-hier, je suis allé faire un tour dans ma zone naturelle préférée, mon "patch" comme disent les anglais. Le beau temps était prometteur mais les jours de pluie précédents avaient fait leur travail de nettoyage, tout juste quelques Sympetrum usés par la fatigue s'envolaient ça et là, rien à se mettre sous l'objectif. Je ressors donc quelques photographies anciennes d'une libellule (une vraie car appartenant au genre Libellula !) dont la rencontre est toujours un bel instant nature : la Libellule à quatre taches (Libellula... [Lire la suite]
13 octobre 2013

Société de construction

Ce sont un peu les campeuses dans la famille des guêpes. En effet, contrairement à leur cousines des genres Vespa et Vespula fabriquent un nid bien à l'abri, les guêpes polistes (Polistes sp.) forment de petites sociétés qui fabriquent des nids à l'air libre, souvent quelques dizaines d'alvéoles de papier accrochées à une ronce où dissimulées directement dans les herbes hautes. Ces microsociétés ont leur codes et leur fonctionnement hiérarchique, dominées par une ou quelques reines qui produisent des ouvrières qui sont chargées de la... [Lire la suite]
09 septembre 2013

Les carottes sans le boeuf !

Ce grand voilier ne se laisse que trop rarement approcher par le photographe. Le Machaon (Papilio machaon) nous gratifie le plus souvent de son vol plané gracieux à la belle saison. On le trouve dans beaucoup de milieux (mais en petits nombres car les oeufs sont pondus isolément) parce qu'il dépend, pour la croissance de ses chenilles, de la présence d'Apiacées (ex Ombellifères) comme les carottes sauvages, les panets et autres fenouils et persils. C'est l'un de nos plus grands papillons diurnes et (je reconnais que je suis subjectif)... [Lire la suite]

06 septembre 2013

La tigresse des roselières

Pour une (trop rare) fois, les taxonomistes n'ont pas fait preuve de machisme ! Les noms vernaculaires et scientifiques des animaux sont en effet souvent donnés en référence aux caractéristiques des mâles. Il y a une raison biologique à cette injustice : du fait de la sélection sexuelle, les mâles de nombreuses espèces présentent des couleurs vives, des attributs parfois exagérés (pensez aux bois des cerfs ou de l'élan par exemple) alors que les femelles arborent des livrées plus ternes et camouflantes. Ce n'est pas toujours le cas :... [Lire la suite]
30 août 2013

Rouge brûlant !

La couleur rouge peut symboliser la colère, la honte ou l'amour. C'est aussi la couleur que l'on associe spontanément à la chaleur. Et c'est bien une histoire de température que je veux vous raconter avec cette libellule rouge partout, la Libellule écarlate (Crocothémis erythraea). Les allemands l'appellent "feuerlibelle", la libellule de feu ! Les mâles sont faciles à reconnaître, il suffit de vérifier que tout est rouge : les pattes, les yeux ainsi que la tête, le thorax et l'abdomen. Même les nervures antérieures des ailes sont... [Lire la suite]
27 août 2013

De l'ombre à la lumière...

Quelle aura été la vie de cette libellule, un mâle d'Orthétrum bleuissant (Orthétrum caerulescens), quand d'ici quelques jours il s'éteindra, les ailes déchirées par l'usure de ces trois semaines estivales si riches ? Ce sont sans doute ces quelques semaines de vol, de chasse, de conquête et de danses folles au dessus de l'eau que retiendra le commun des mortels, comme une image d'Epinal. Ils correspondent en effet au portrait classique que l'on brosse d'une vie de libellule. Mais celle-ci a commencé beaucoup plus tôt au fond de... [Lire la suite]
20 août 2013

Solitude matinale...

Que passe-t-il par la tête de ce mâle immature de Sympetrum (Sympetrum sp.) comme fossilisé sur son chaume de Dactyle, plein de rosée matinale ? De la solitude, un rêve à sa dulciné qu'il ne peut atteindre, la peur de cette incapacité à fuir ? Nul ne le saura jamais. Evidemment tout cela n'est que fantasme puisqu'il est bien probable que bon nombre de ces sentiments ne lui soient pas accessibles...encore que, la science avançant, l'on découvre des choses de plus en plus sophistiquées chez ces animaux vulgairement appelés... [Lire la suite]