15 avril 2017

Le petit bijou du Var

Il est à la fois rare dans le temps et dans l'espace, unique dans sa couleur !  Le Faux-Cuivré smaragdin (Tomares ballus) ne se montre qu'entre fin mars et fin avril dans la végétation clairsemée des terrasses abandonnées du Var et de quelques stations des Bouches du Rhône. L'adjectif smaragdin vient du latin smaragdus qui signifie émeraude et fait référence aux écailles situées à la base des ailes qui arborent cette couleur si inhabituelle chez nos papillons. Avec l'âge, elles bleuissent pour devenir turquoise comme c'est le cas... [Lire la suite]

20 octobre 2016

Trésors de la Vanoise

En été, les prairies fleuries montagnardes (particulièrement des Alpes) regorgent de sujets à 6 pattes pour le photographe. Les mois de juin, juillet et août voient le nombre d'imagos de papillons augmenter crescendo et il n'est pas rare de compter une trentaine d'espèces sur le même site dans ces environnements exceptionnels dont le Parc National de la Vanoise situé en Savoie fait partie. L'un des plus spectaculaires de ces papillons a les ailes à peine plus grandes qu'un ongle de pouce et pourtant, quelle couleur chez le mâle ! Il... [Lire la suite]
30 août 2016

Le petit Poucet

Voici quelques images d'un comportement très intéressant à observer chez un papillon : la ponte par la femelle. Il s'agit ici d'une femelle d'Azuré de Lang (Leptotes pirithous), une espèce de la frange méditerranéenne présente aussi en Corse. Très facile à identifier grâce à son motif vermiculé caractéristique au revers de ses ailes, elle fréquente les endroits un peu humides et se trouvait ici au abords d'un cours d'eau, la Gravona en Corse du Sud. La ponte qui a lieu sur ces clichés sur un pied de Dentelaire du Cap (Plumbago... [Lire la suite]
09 octobre 2013

Ciao les artistes !

Cette fois, je crois que ça y est, l'automne commence doucement à s'imposer en région lyonnaise...et il sera bientôt bien rare de croiser un papillon, une libellule ou un autre insecte. Les quelques adules qui demeurent vont bientôt mourir faute de nourriture et laisser leurs oeufs bien dissimulés sous une feuille de leur plante hôte ou leurs larves en vie ralentie, qui porte le nom de diapause chez les insectes. Quelques-uns seulement parviendront à passer la rigueur de l'hiver en diapause également mais cela ne concerne pas beaucoup... [Lire la suite]