10 octobre 2016

Seulement la couleur !

Les Caloptéryx sont étymologiquement les Odonates aux belles (Kalos en grec) ailes (Pteryx en grec). Il est vrai que les fumures plus ou moins larges que portent leur ailes donnent un certain cachet à ces zygoptères. Cette beauté est accentuée par l'iridescence du reste du corps de l'animal qui apparaît par conséquent d'une couleur légèrement différente selon la direction depuis laquelle on le regarde. En effet, l'angle de réfraction de la lumière dépend de la longueur d'onde de celle-ci, d'où des couleurs différentes selon l'angle... [Lire la suite]

30 septembre 2016

La biche volante

La France métropolitaine compte quand même quelques espèces de "gros" Coléoptères dont la rencontre est toujours impressionnante. S'il ne rivalise pas avec certains de ces cousins des basses latitudes, le Lucane cerf-volant (Lucanus cervus) fait pourtant partie de ceux-là. Les mâles sont des figures emblématiques de nos chênaies dans lesquelles ils se développent, les larves passant plusieurs années dans le bois mort. Les mandibules des imagos mâles hypertrophiées et ramifiées comme des bois de cerf leur valent le nom de cerf-volant.... [Lire la suite]
25 mai 2016

Encore du vert !

Des feuilles mortes qui craquent soudain en bordure du chemin que vous empruntez, il y a fort à parier qu'un Lézard vous a pris pour l'un de ses pires ennemis (et le pauvre en compte un certain nombre à poils comme à plumes !). Reste à savoir de quel lézard il s'agit... Dans les friches, et même parfois dans la végétation dense qui borde un milieu humide prospère le Lézard vert occidental (Lacerta bilineata). Les mâles arborent une coloration bleue turquoise sur leur gorge, un caractère sexuel secondaire qui témoigne de sa bonne santé... [Lire la suite]
05 octobre 2015

Une histoire de famille

Voici quelques prises de vue d'un Machaon (Papilio machaon) lors d'une matinée consacrée à la macrophotographie. Le Machaon pond ses oeufs sur des plantes appartenant à la famille des Apiacées (anciennement appelées ombellifères) comme la carotte, le fenouil, l'aneth ou le persil. Cependant, la chenille peut aussi tirer profit d'autres plantes comme l'Asclépiade. Elle n'est pas sensible aux composés toxiques que produit cette plante et les accumule même ce qui la rend elle-même non comestible par des prédateurs comme les oiseaux.... [Lire la suite]
20 juillet 2014

Le goût du latex...

Comme vous avez souvent pu le lire dans des articles précédents, la plupart des plantes herbacées qui fleurissent nos prairies sont aussi de véritables garde-mangers pour les insectes, notamment les papillons dont les chenilles sont quasiment toutes herbivores. Chaque espèce possède son spectre d'hôtes plus ou moins large, les espèces capables de consommer de nombreuses espèces de plantes étant souvent les plus répandues et les plus communes. Parmi les plantes peu consommées figurent les membres de la famille des Euphorbiacées, les... [Lire la suite]
27 avril 2014

1000 regards sortis de l'hiver

Voici les premières demoiselles de 2014 ! J'ai un doute sur l'identification aussi suis-je preneur d'une correction de la part des spécialistes ;-), mais je pense qu'il s'agit d'Agrions portecoupe (Enallagma cyathigerum) femelles. Chaque oeil de libellule est composé de quelques centaines d'ommatidies, ces organes visuels élémentaires formant chacun une minuscule facette de ces gros yeux composés qui fixent l'objectif. Chacun de ces yeux est un regard sur une toute petite partie du monde, et ces centaines de petits pixels mis côte à... [Lire la suite]

05 avril 2014

Voilà la relève !

Le petit monde grouillant, sautant et virevoltant est en train de s'éveiller depuis ces quelques semaines anormalement sèches et chaudes. Chez les Orthoptères (sauterelles, criquets, grillons et courtilières) les futurs ménestrels qui empliront les prairies de leurs stridulations dans les prochains mois sont déjà là. Cependant, ils sont encore au stade larvaire et une larve de sauterelle, ça ressemble beaucoup à...une sauterelle (il n'y a pas de véritable métamorphose comme les mouches, les abeilles par exemple) ! Toutefois, si l'on... [Lire la suite]
16 décembre 2013

Le sirop, avec ou sans paille ?

Voici un petit insecte que j'ai déjà eu l'occasion de présenter il y a maintenant plus d'un an. Le Grand Bombyle (Bombylius major) étonne par sa ressemblance avec un petit bourdon tant il est velu et par sa trompe très longue contrairement à celle des mouches qui nous agacent dans nos cuisines. Le Grand Bombyle, grand amateur de sirop prélevé au coeur des nectaires floraux (souvent des fleurs bleues d'ailleurs) s'est en effet vu offrir une véritable paille par la nature. Il s'en sert en volant sur place devant la corolle des fleurs... [Lire la suite]
23 novembre 2013

Qu'ils sont lourds ces mecs !

Un nouveau clin d'oeil aux amoureux(ses) des libellules avec cette Ischnure élégante (Ischnura elegans) photogrpahiée au printemps dernier. L'agrion élégant est sans doute la demoiselle la plus abondante en France. On l'identifie facilement grâce à son ptérostigma (la cellule colorée présente sur chaque aile) bicolore et son abdomen noir terminé par un bel anneau bleu (au moins chez les mâles). Les scientifiques se servent de cet insecte comme un modèle d'étude de la sélection du partenaire sexuel et des conflits entre sexes à... [Lire la suite]
18 novembre 2013

Les demoiselles au corps enflammés

Sans doute l'une de mes préférées, tant pour son nom que pour sa couleur rouge sang, ou pour le dessin en forme de point d'exclamation qui pimente le dos de son thorax, voici la Petite Nymphe à corps de feu (Pyrrhosoma nymphula). Cette demoiselle, l'une des plus communes, peut être observée partout autour des milieux aquatiques stagnants à faiblement courants. En vous frayant un chemin dans les herbes hautes d'un bord d'étang, vous serez frappés par les densités atteintes par cette espèce. Ces émergences synchrones permettent certes... [Lire la suite]