25 août 2013

Sérénade des bords de chemins

Un petit son métallique, une sorte de "zzzziiiit" répété des centaines de fois. On ne parvient à trouver le mélomane qu'en s'approchant progressivement de la source, des hautes herbes en bordure de chemin. Et puis la voilà ! Cette grosse sauterelle ventrue que l'on découvre alors est l'Ephippigère des vignes (Ephippiger ephippiger) facilement reconnaissable à son pronotum (sorte de corselet dorsal à l'arrière de la tête) en forme de selle. Un détail frappant en est la présence de moignons d'ailes qui ne lui permettent certainement pas... [Lire la suite]

20 août 2013

Solitude matinale...

Que passe-t-il par la tête de ce mâle immature de Sympetrum (Sympetrum sp.) comme fossilisé sur son chaume de Dactyle, plein de rosée matinale ? De la solitude, un rêve à sa dulciné qu'il ne peut atteindre, la peur de cette incapacité à fuir ? Nul ne le saura jamais. Evidemment tout cela n'est que fantasme puisqu'il est bien probable que bon nombre de ces sentiments ne lui soient pas accessibles...encore que, la science avançant, l'on découvre des choses de plus en plus sophistiquées chez ces animaux vulgairement appelés... [Lire la suite]
16 août 2013

Le passereau rapace

Chez les oiseaux, la nature a inventé plusieurs fois les "rapaces". On connaît bien évidemment les aigles et autres faucons, qui chassent de jour. Voici déjà deux inventions indépendantes. Tous le monde est bien sûr au courant de l'existence de rapaces dits nocturnes (les chouettes et les hibous) qui chassent souvent de nuit. Et de trois ! Mais qui soupçonne qu'il existe, chez les passereaux, des espèces une fois et demi grosse comme une mésange charbonnière, capables de tuer des lézards, des micromammifères et de gros insectes ? Ces... [Lire la suite]
29 juin 2013

Pourquoi est-il rose, le flamant rose ?

Le Flamant rose (Phoenicopterus roseus) est un véritable symbole de la Camargue qui abrite la seule colonie métropolitaine sur l'étang du Fangassier (quelques milliers de couples nicheurs). Outre sa silhouette reconnaissable entre toutes et la forme bizarre de son bec, c'est sa couleur rose qui attire immédiatement l'attention. Mais par quel mécanisme se retrouve-t-il ainsi déguisé en barbe à papa géante ? La réponse que l'on entend le plus fréquemment à cette question, et elle n'est pas fausse, est que cette couleur résulte de... [Lire la suite]
27 juin 2013

Les yeux de l'empereur

Il patrouille sans cesse au dessus de la roselière, faisant des allers-retours incessants, chassant parfois un rival ayant l'outrecuidance de pénétrer son territoire. L'Anax empereur (Anax imperator) est l'une des plus grandes libellules que l'on peut observer en France métropolitaine. Quand enfin il se pose dans la végétation basse, on peut admirer sa robe où se mêlent le bleu, le vert et le jaune. Sur ces photos, il s'agit d'un vieux mâle (les femelles ont l'abdomen coloré de vert plutôt que de bleu) et l'âge était déduit de ses... [Lire la suite]
23 juin 2013

La petite terreur des herbes folles

Une petite sortie matinale par un temps ensoleillé m'a permis de photographier de près ces quelques Agrions portecoupe (Enallagma cyathigerum). Chez cette espèce très commune aux abords de milieux humides peu courants ou stagnants, mâles et femelles arborent une livrée bleue et noire facile à repérer dans les hautes herbes. Ces petits prédateurs virevoltent lentement dans la végétation et se perchent très fréquemment. Sur les photos, remarquez entre les deux yeux composés principaux, la présence de trois structures hémisphériques noir... [Lire la suite]

09 janvier 2013

L'éclair bleu

De petits cris de contact, quelques cris plus aigus et perçants en cas de danger et des zézaiements réguliers, voici la palette de sons que nous propose la Mésange bleue (Cyanistes caeruleus) ces jours-ci alors qu'elle parcours son environnement en petites bandes. Cette mésange parmi les plus communes prend très vite ses habitudes lorsque l'on dispose une mangeoire en hiver et elle n'est vraiment pas très farouche. Mais intéressons-nous quelques instants à sa jolie robe bleue tirant parfois sur l'indigo. Les mâles sont en général d'un... [Lire la suite]
06 janvier 2013

L'amour avec un grand A !

Un accouplement en forme de coeur, n'est-ce pas là le summum du romantisme ? Les gymnastes du soir  y reconnaîtront peut-être une position de leur petit guide préféré, je laisse leur imagination travailler ! Un peu de biologie maintenant : l'"instant nature" capturé ici n'est peut-être pas aussi tendre qu'il n'y paraît. Mr Agrion portecoupe (Enallagma cyathigerum) ayant tout simplement utilisé ses crochets (ou cercoïdes) pour capturer madame entre sa tête et son thorax. Madame replie son abdomen et vient plaquer ses pièces... [Lire la suite]
08 avril 2012

Une mouche bien déguisée

Je profite de ce weekend de Pâques pour reprendre enfin le clavier et vous proposer quelques nouvelles photographies. Beaucoup de travail ne m'a pas permis d'enrichir ces pages depuis novembre ! Je vous invite tout de même à fréquenter la page : http://biologie.ens-lyon.fr/ressources/Biodiversite/Images-semaine dans laquelle mes collègues et moi-même racontons de petites histoires scientifiques autour de plantes et d'animaux photographiés au détour de balades. Mais tournons-nous aujourd'hui vers le sujet du jour : le grand Bombyle... [Lire la suite]
26 novembre 2011

Chassé croisé chez les Rougegorges à l'automne

En ce moment, ils sont partout ! Depuis déjà un bon mois et demi, les promenades dans les parcs et jardins résonnent de ce petit chant qui évoque mélodieusement le parcours de l'eau dans une petit ruisseau de montagne. Ainsi, les notes émises par le Rougegorge (Erithacus rubecula) mâle sont tantôt assez rapides et stridentes, tantôt plus lentes, presque traînantes. L'hiver, de nombreux Rougegorges arrivent des pays nordiques et passent la mauvaise saison dans les pays plus méridionaux (comme la France). Ainsi, l'individu que l'on voit... [Lire la suite]