Un pas de plus et il décolle, montrant le bleu brillant tirant sur le violet de la face supérieure de ses ailes. Ayant tournoyé pendant quelques secondes, il revient se reposer au sommet d'une herbe sèche et ouvre délicatement ses ailes afin de recharger ses batteries solaires. L'Azuré des Cytises (Glaucopsyche alexis) est un petit papillon très commun dans les garrigues où ses chenilles se développent sur des légumineuses (familles des Fabacées) elles-mêmes abondantes. Ces chenilles ont d'ailleurs passé un petit contrat avec certaines fourmis, qui les protègent contre les prédateurs en échange de sécrétions sucrées produites par une glande dorsale. Cette relation est qualifiée de myrmécophilie et est pratiquée par de nombreuses espèces de Lycaenidés. Il existe de très nombreux "azurés" en France, souvent difficiles à déterminer, mais tous ces papillons ont le même aspect, avec des yeux noirs entourés de blanc et des antennes noires annelées de blanc. Remarquez le petit saupoudrage d'écailles bleues à la base du revers des ailes postérieures, il ne fait que donner plus de charme à cette espèce !

Glaucopsyche_alexis_070514_GF

Azuré des Cytises (Glaucopsyche alexis) prenant le soleil au sommet d'une vieille tige de lavande, la rangée de grosses taches noires au revers de l'aile antérieure est un critère utile pour déterminer l'espèce (Salavas en Ardèche, mai 2014, EOS 50D + 100 mm macro)

Glaucopsyche_alexis_070514_3_GF

Azuré des Cytises (Glaucopsyche alexis) prenant le soleil au sommet d'une vieille tige de lavande (Salavas en Ardèche, mai 2014, EOS 50D + 100 mm macro)