Il est à la fois rare dans le temps et dans l'espace, unique dans sa couleur !  Le Faux-Cuivré smaragdin (Tomares ballus) ne se montre qu'entre fin mars et fin avril dans la végétation clairsemée des terrasses abandonnées du Var et de quelques stations des Bouches du Rhône. L'adjectif smaragdin vient du latin smaragdus qui signifie émeraude et fait référence aux écailles situées à la base des ailes qui arborent cette couleur si inhabituelle chez nos papillons. Avec l'âge, elles bleuissent pour devenir turquoise comme c'est le cas chez les individus photographiés ici. Ce Lycénidé très localisé semble hélas en déclin du fait de la disparition de ses habitats favoris. Il bénéficie du statut de protection national ce qui interdit strictement de la capturer...sauf à travers le viseur de l'appareil photo !

 

Tomares_ballus_080417_3_GFFaux-Cuivré smaragdin (Tomares ballus). Cet individus comme les autres photographiés ici ne sont pas frais car le semis d'écailles initialement vert émeraude a légèrement bleui. (Avril 2017, Var, Canon EOS 50D + 100 mm macro).

 

Tomares_ballus_080417_2_GFFaux-Cuivré smaragdin (Tomares ballus). Les adultes se perchent souvent sur des herbacées un peu plus hautes pour surveiller leur territoire comme c'est le cas ici. (Avril 2017, Var, Canon EOS 50D + 100 mm macro).

 

Tomares_ballus_080417_6_GFFaux-Cuivré smaragdin (Tomares ballus). Cette espeèce rare et menacée fait 'lobjet d'une protection sur notre territoire national et ne doit en aucun cas être capturée. (Avril 2017, Var, Canon EOS 50D + 100 mm macro).