30 octobre 2016

Popeye dans les Alpes

Faire du bruit, encore et toujours du bruit ! Dès qu'il fait assez chaud pour activer l'organisme, les criquets mâles se mettent à frotter vigoureusement leurs fémurs contre leurs ailes pour produire un chant à destination des femelles. Ce chant est unique pour chaque espèce et les prairies résonnent de ces stridulations du milieu de matinée jusqu'en fin d'après-midi, avant que les sauterelles ne prennent le relai jusque tard dans la nuit. Parmi les criquets les plus communs en montagne en figure un dont les pattes présentent une... [Lire la suite]

30 septembre 2016

La biche volante

La France métropolitaine compte quand même quelques espèces de "gros" Coléoptères dont la rencontre est toujours impressionnante. S'il ne rivalise pas avec certains de ces cousins des basses latitudes, le Lucane cerf-volant (Lucanus cervus) fait pourtant partie de ceux-là. Les mâles sont des figures emblématiques de nos chênaies dans lesquelles ils se développent, les larves passant plusieurs années dans le bois mort. Les mandibules des imagos mâles hypertrophiées et ramifiées comme des bois de cerf leur valent le nom de cerf-volant.... [Lire la suite]
20 septembre 2016

Une armée de solitaires

Je profite de l'abondance d'abeilles solitaires du genre Anthidium couramment appelées Anthidies ou abeilles cotonnières sur les fleurs de Salicaires du Parc de Gerland pour poster quelques photographies et rappeler que le service de pollinisation des fleurs (et de celles que nous cultivons en particulier) est loin d'être le seul fruit du travail de l'Abeille domestique (Apis mellifera). La pollinisation a existé bien avant l'apparition de l'abeille domestique et nombreux sont les insectes susceptibles de la réaliser. Le groupe... [Lire la suite]
25 mai 2016

Encore du vert !

Des feuilles mortes qui craquent soudain en bordure du chemin que vous empruntez, il y a fort à parier qu'un Lézard vous a pris pour l'un de ses pires ennemis (et le pauvre en compte un certain nombre à poils comme à plumes !). Reste à savoir de quel lézard il s'agit... Dans les friches, et même parfois dans la végétation dense qui borde un milieu humide prospère le Lézard vert occidental (Lacerta bilineata). Les mâles arborent une coloration bleue turquoise sur leur gorge, un caractère sexuel secondaire qui témoigne de sa bonne santé... [Lire la suite]
25 juin 2015

Le baiser de la mort

L'effet est quasiment instantané ! A peine la Thomise variable (Misumena vatia) a-t-elle planté ses crochets venimeux (appelées chélicères) dans le corps de l'Abeille domestique (Apis mellifera) que celle-ci est paralysée et tuée. Le pollinisateur, qu'il soit équipé d'un dard ou non, n'a donc quasiment aucune chance malgré sa taille plus importante que celle de son assaillant. Mais pourquoi les pollinisateurs ne repèrent-ils pas le danger au sommet des inflorescences sur lesquelle les araignées se tiennent pourtant bien en évidence ?... [Lire la suite]
30 août 2014

La réunion des boucs

Tout le monde se repose, pendant des semaines, des mois ! Les grands mâles de Bouquetin des Alpes (Capra ibex) sont réunis sur un sommet et passent leurs journées à brouter et à attendre que ça se passe en observant l'animation de la montagne autour d'eux d'un air qui semble détaché et perplexe. Mais que l'on ne s'y trompe pas, la tempête couve derrière ce calme apparent. En effet, dès la fin de l'automne, l'horloge annuelle, par l'intermédiaire des changements de durée du jour, va entraîner pour eux une augmentation de la quantité de... [Lire la suite]

27 juillet 2014

La guêpe géante

Un bourdonnement, un véritable vrombissement se fait entendre aux abords de ces grandes fleurs de chardon. Voilà une énorme femelle de Scolie des jardins (Megascolia maculata) qui arrive et s'y pose avant de commencer à se nourrir de l'abondant nectar que produisent ces plantes. La Scolie des jardin figure parmi les plus grands Hyménoptères (ordre regroupant notamment les guêpes et les abeilles) d'Europe. Cette grande dame est une parasite des larves de Rhinocéros (Oryctes nasicornis), je ne parle bien sûr pas du Mammifère africain... [Lire la suite]
25 mai 2014

Les dessous de la garrigue

Croiser leur chemin peut causer la peur des uns et la fascination des autres tant nous sommes marqués par les images de documentaires qui mettent en avant la dangerosité des scorpions. Pourtant, le nombre de piqûres mortelles demeure faible par rapport au nombre total de piqûres (de l'ordre de 1 pour 1000). En France, on compte 5 espèces de scorpions répartis en deux genres (Buthus et Euscorpius). Seule la piqûre de Buthus occitanus, le Scorpion languedocien de couleur jaune est vraiment douloureuse mais pas dangereuse (hors... [Lire la suite]
25 avril 2014

En attendant les vraies...

Les pelouses sèches, parce qu'elles laissent toute sa place à la roche mère, offrent un décor somptueux pour les naturalistes guettant le lézard des murailles, la vipère aspic, pour les passionnés d'Orchidées ou encore ceux qui comme moi, ont un faible pour les oiseaux des parois rocheuses. On y trouve également quelques joyaux à six pattes dont voici un exemple typique : l'Ascalaphe soufré (Libelloides coccajus). Son nom latin rappelle qu'il ne faut pas le confonfre avec une libellule dont on aurait raccourci l'abdomen et rallongé... [Lire la suite]
19 avril 2014

Le bousier taureau

Il arpentait un chemin de sable dans une lande tourbeuse au nord ouest d'Auxerre. La thorax du mâle de Minotaure (Typhaeus typhoeus) est impressionnant, hérissé de trois pointes qui en disent long sur les combats entre prétendants aux femelles spectatrices. Les Géotrupidés comme le Minotaure ont besoin d'excréments de grands herbivores ou de lapins pour nourrir leur progéniture qu'ils enfouissent avec ce garde manger peu ragoutant dans un trou creusé dans le sable. Il semble malheureusement que ce magnifique insecte soit en déclin,... [Lire la suite]